leschonchons

leschonchons

Maladies de peau non parasitaires

Les maladies de peau non liées aux parasites (dermatose), sont fréquentes et variées chez le cochon d'inde. Les origines des dermatoses sont multiples : bactérienne, environnementale, nutritionnelle et comportementale.

 

Les maladies de peau

d'origine bactérienne

 

Les inflammations de la peau appelées "dermites" d'origine bactérienne, sont assez fréquentes chez le cochon d'inde. Elles sont dûes à des germes tels que le staphylocoque doré, et les streptocoques. Les cas les plus classiques sont la surinfection d'une plaie de morsure, d'une blessure, d'une maladie parasitaire, ou d'une maladie cutanée due à des champignons (la teigne). Le cochon d'inde a des démangeaisons qui entrainent par le frottement de ses griffes, des ulcérations de la peau qui s'infectent rapidement.

Il y a également des surinfections bactériennes sur une peau en permanence humide. Cela peut être au niveau du menton, suite à un problème dentaire ou un cochon d'inde qui s'abreuve dans une écuelle. Cela peut aussi concerner l'anus lors de diarrhée, le ventre si la litière est mouillée (manque d'hygiène ou biberon qui fuit) ou souillée par les urines.

Les dermites bactériennes peuvent évoluer vers un abcès en absence de soins.

Les traitements consistent en des soins locaux (sécher les plaies et désinfecter), voir l'administration d'antibiotiques et de médicaments. Les abcès sont traités chirurgicalement.

 

Les maladies de peau

d'origine hormonale

 

Il s'agit de dermatose endocrinienne. La plus courante chez la femelle est due à la présence de kystes ovariens entraînant une production d'hormones d'où découle une perte de poils symétrique sans démangeaison. Lorsque les kystes deviennent volumineux, ils peuvent comprimer les organes abdominaux et entraîner une anorexie.

Chez le mâle c'est beaucoup plus rare, et cela se traduit par un excès de sébum sur tout le corps. On parle "d'hyperséborrhée". La castration peut être la solution.

 

Les maladies de peau

d'origine alimentaire, environnementale, et comportementale

 

Des carences nutritionnelles peuvent entraîner des pertes de poils et un pelage de mauvaise qualité. Cela concerne en général les acides aminés, les acides gras, les vitamines (notamment la vitamine C) et les minéraux. Le stress, quelle qu'en soit la cause, peut également conduire à un comportement anormal au cours duquel le cochon d'inde s'arrache les poils ou arrache ceux de ses congénères.

 

Les masses cutanées

et les tumeurs

 

Les plus fréquentes sont des kystes sébacés et des lipomes. Il y aussi des tumeurs de la glande de la croupe servant au marquage, et des tumeurs mammaires (aussi bien chez les mâle que chez les femelles). Le traitement est chirurgical, et doit être précoce pour éviter l'ulcération de la masse si la peau est sous tension.



26/02/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres